Texte à méditer...  Ce qui vient au monde pour ne rien troubler ne mérite ni égards ni patience.  René Char
Le Mémorial

Fermer Historique

Fermer Manifestations 2017

Fermer Manifestations 2016

Fermer Manifestations 2015

Fermer Manifestations 2014

Fermer Manifestations 2013

Fermer Manifestations 2012

Fermer Manifestations du 27 mai 2011

Fermer Manifestations du 27 mai 2010

Fermer Manifestations du 27 mai 2009

Fermer Hommages du Mémorial

Jean Moulin

Fermer Biographie

Fermer Ses Compagnons

Fermer Dossiers

Fermer Témoignages

Fermer Bibliographie

Fermer Hommages à Jean Moulin

Manifestations du 27 mai 2009 - Allocution du Président
Le mémorial Jean-Moulin de Salon au coeur de l’Histoire et de la mémoire.


François-René CRISTIANI-FASSIN

Texte du discours prononcé le 27 mai 2009 au pied du Mémorial par François-René Cristiani-Fassin, président du Comité régional du mémorial Jean-Moulin, à l’occasion des cérémonies-anniversaire du 27 mai 1943, date de la 1ère réunion du Conseil national de la Résistance (CNR) présidé par Jean Moulin

C’est une lourde responsabilité et un grand honneur qui me sont fait que de me retrouver ici, à la place qu’a occupé sans faillir pendant plus de quarante ans – et encore en mai 2008 – notre regretté Bernard Bermond, président depuis sa création du Comité régional du mémorial Jean-Moulin. Heureusement, sa fille Danielle et son fils Claude sont à mes côtés, et aussi tous les chers amis et camarades de Bernard et du Comité régional du mémorial. Si certains manquent hélas à l’appel, c’est que le poids des années se fait lourd, comme il pèse sur tous les résistants et déportés survivants.

Mais, tous ensemble, nous avons voulu unir dans un même hommage toutes celles et ceux qui ont lutté pour NOTRE liberté.

Hommage à Bernard Bermond et à tous ses camarades qui ont, contre des forces parfois contraires, voulu ce splendide monument, œuvre du sculpteur Marcel Courbier. Voilà quarante ans qu’il honore et illustre les valeurs de la Résistance. Il est dans la force de l’âge, comme on dit, et le restera longtemps si les plus jeunes générations nous rejoignent pour perpétuer longtemps ce qui ne doit jamais être oublié : le refus de la soumission, toujours « faire face et faire front », comme l’écrivait Jean Moulin à sa mère et à sa sœur Laure après la déroute de 1940 : « Je ne savais pas qu’il était si simple de faire son devoir quand on est en danger ».

Ce danger mortel, le nazisme, Jean Moulin, né il a 110 ans, l’a combattu jusqu’à en mourir. Nous lui devons, à lui, et à tous les résistants, non seulement notre liberté, je l’ai dit, mais aussi cette République née des idéaux de la Résistance qui nous préserve depuis 64 ans des horreurs de la guerre.

C’est cela aussi le sens de ce 27 mai : en 1943, c’était la première réunion, autour de Jean Moulin, du Conseil national de la Résistance, et, après la mission unificatrice, le début d’une œuvre formidable : la reconstruction des institutions de la République française. Et tous les 27 mai, il faudra être là, aussi nombreux qu’aujourd’hui, pour s’en souvenir.


Date de création : 02/11/2009 - 15:36
Dernière modification : 02/11/2009 - 15:36
Catégorie : Manifestations du 27 mai 2009
Page lue 6952 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Recherche



Webmestre - Infos
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Top