Raymond Fassin, un Français libre
Compagnon de Jean Moulin


Le transfert à Loos

Avec sa compagne pendant leur transfert
à la prison de Loos-les-Lille.

Là, une seconde mission - cette fois de Délégué militaire régional (DMR) du général de Gaulle - va être confiée à R. Fassin. C’est la mission « Piquier » - pseudos : Barsac puis Comète, FX06, etc. -, qu’il accomplira sous plusieurs fausses identités. Il est donc reparachuté en France dans la nuit du 15 au 16 septembre 43, pour organiser l’action paramilitaire de la Résistance (dans la perspective du futur Débarquement) dans la région « A » (Nord de la France). Mais le contexte était bien différent de celui de la zone Sud, et plus dangereux encore. Dénoncé par un de ses agents de liaison retourné par la Gestapo, il sera arrêté à Paris le 2 avril 1944 sous le faux nom de Charles Dacier, avec sa compagne Henriette Gilles - « Sif 5 » (Solange, Carolle), enceinte. D’abord incarcérés à Fresnes, ils seront transférés et internés le 2 mai 1944 à la prison de Loos-les-Lille (Nord).

 



Mentions légales - Copyright François-René Cristiani-Fassin - 2010